Le mal des transports chez les animaux domestiques tels que les chiens et les chats est très fréquent, en moyenne, 1 chien sur 6. Généralement très présent pour les jeunes(3 chiots sur 4), il peut s’estomper en grandissant, mais pas forcement. C’est un soucis pour les propriétaire à chaque trajet en voiture ou autre.

Mieux comprendre

Comme pour l’être humain, le mal des transport est dû à un problème de l’oreille interne. Si ce problème est plus fréquent chez les jeunes chiots ou chatons, c’est parce que les structures qui composent l’oreilles interne ne sont pas encore complètement développées. En grandissant, cette structure se stabilise, cessant ainsi les inconvénients des transports. Mais parfois, malgré l’âge de l’animal, ce problème persiste.

Symptômes

Ils peuvent varier selon les individus, mais de manière générales, ils sont assez semblables. Nous pouvons observer :

  • Bâillements
  • Halètements
  • Gémissements (miaulements/aboiements, feulements…)
  • Salivation
  • Vomissement
  • Diarrhée
  • Marquage urinaire

Les causes

Mise à part l’oreille interne, un stresse peut engendrer des vomissements ou autres troubles durant les transports. Par exemple, votre chien ou chat assimile le transport en voiture comme une visite traumatisante chez le vétérinaire. Pour tenter de calmer ces peurs, emmenez très régulièrement le chien en promenade en utilisant la voiture. Ainsi, il n’assimilera plus les trajets comme une future torture.

Parfois, les symptômes peuvent apparaître avant même de prendre la voiture. Votre animal reconnaîtra les gestes ou les objets utilisés par son maître. Évitez d’exécuter des rituels pour ne pas alerter votre chat ou chien, et n’oubliez pas de garder l’air naturel pour qu’il ne s’inquiète pas inutilement en sentant le changement de ton de votre voix.

Les solutions

Je vous déconseille fortement l’automédication. Vous risqueriez de mettre en danger la vie de votre animal, notamment s’il souffre de pathologies comme l’épilepsie ou autre. Rendez visite à votre vétérinaire pour qu’il vous prescrive un médicament adapté au poids, à la taille, et aux allergies de votre bête.
Les vétérinaire peuvent proposer des remèdes naturels tels que l’homéopathie ou les phéromones.

Vous pouvez tester les médicaments bien avant de prendre la voiture afin de voire les effets et au bout de combien de temps ils agissent.

Faites attention à votre conduite. Aérez, ne conduisez pas brusquement, évitez les virages serrés, et retirez la gamelle de croquettes environ 2 heures avant le trajet.

Vous pouvez tenter d’habituer votre chien en le laissant dans la voiture éteinte plusieurs fois. lorsqu’il est à l’aise, allumez le moteur en restant toujours à l’arrêt. Une fois le chien en confiance, vous pourrez commencer par effectuer de petits trajets, et de plus en plus longs, mais toujours pour aboutir à une promenade et des jeux agréables. Cette opération s’effectue surtout avec les chiens, les chats sont généralement installés dans leur caisse de transport et il leur est plus compliquer de gérer ce problème d’anxiété.

Sachez que vous ne réglerez pas forcément ces problèmes de mal de transport, mais vous pouvez essayer de les minimiser. Cela dépendra de votre chien ou votre chat.