L’asthme est une maladie du système respiratoire touchant les voies aériennes inférieures et notamment les bronchioles, et peut aussi bien toucher les chats que les humains.

Comment savoir si mon chat a de l’asthme ?

Si votre chat commence à faire des crises avec des difficultés pour respirer, il ouvrira la gueule pour respirer, ce sera donc très visible à ce niveau là. Il peut aussi émettre des sifflements lors de ses inspirations qui peuvent être particulèrement longues et montrer une toux très sèche. Les épisodes de toux surviennent souvent quelques jours avant une crise d’asthme.

Entre ses crises, le chat parait le plus souvent en pleine forme, mais on peut observer dans certains cas une perte de l’appétit et des somnolences.

Quelles sont les causes possibles ?

L’asthme est dû à un problème d’allergie dans la majorité des cas, déclenché par les allergènes que l’on retrouve dans nos maisons :

  • Poussière
  • Pollen
  • Acariens
  • Parasites
  • Squames humains
  • Aérosols
  • Fumée de cigarette ou de cigare

L’asthme peut apparaître à tout âge mais, dans la plupart des cas, apparaitra entre 1 et 2 ans, également, les chats de type Siamois sont plus touchés que les autres.

Comment traiter l’asthme de mon chat ?

L’asthme, comme pour l’homme, est incurable, mais on peut limiter au maximum les allergènes présent dans l’environnement du chat:

  • Opter pour une litière moins sujette à la poussière.
  • Éliminer la poussière des endroits accessibles par le chat.
  • Changer plus souvent la litière du chat.
  • Éviter de fumer à proximité du chat ou de son environnement.

En cas d’infection bactérienne, votre vétérinaire vous prescrira un traitement antibiotique, qui peut s’accompagner de bronchodilatateurs ou même de corticoïdes.

Que faire en cas de crise d’asthme aiguë ?

En cas de crise aiguë, il faut immédiatement emmener votre petit compagnon chez le vétérinaire.

Le vétérinaire lui donnera immédiatement un médicament anti-inflammatoire et le placera peut-être sous aide respiratoire. Mais si cela est pris suffisamment tôt, il n’y a que très peu de risque vis à vis de la santé de votre chat.

Si votre chat présente des signes de crises chroniques, il faudra quoi qu’il arrive le faire surveiller par un vétérinaire régulièrement.