Quoi de plus pratique qu’une pension pour garder votre chat lorsque vous partez en vadrouille quelques jours ? Effectivement, si personne n’est prêt à emménager chez vous le temps de vos vacances, et qu’elles durent plus d’une semaine, n’hésitez pas à profiter de ces services.

Il est impératif de visiter le lieu dans lequel vous allez déposer votre compagnon. Vous devez savoir s’il est adapté à ses besoins et si l’endroit est propre et de qualité. Refusez les pensions qui installent plusieurs chats dans la même pièce sans possibilité de se cacher et de s’isoler. Faites bien attention à visiter également les lieux de repos. Ce ne doit pas être uniquement des cages exigus et fermées. Si l’endroit est mal choisi, votre chat risque de se sentir mal et stressé. Ce séjour peut se transformer en traumatisme et provoquer des troubles de comportements en rentrant, temporaires ou non.

La pièce principale doit comporter au moins :

  • un arbre à chat
  • des niches pour se cacher
  • une litière et de l’eau.

Si votre chat prend des médicaments, il faut les fournir et expliquer leur administration (directement dans la gorge, dans la nourriture et dans ce cas, quel type de nourriture…). Et s’il ont alimentation est particulière, pensez bien à en ramener suffisamment. Afin que le séjour se passe dans les meilleurs conditions, vous pouvez vous permettre de ramener les jouets préférés de votre minou, son panier, et emmener un de vos vêtements pour qu’il puisse sentir votre odeur, celle ci le rassurera.
N’hésité pas à utiliser des diffuseurs d’hormones, en accord avec les gérants de la pension, pour calmer votre chat. Si vous savez qu’il est facilement stressé, passez chez votre vétérinaire quelques jours avant de partir, il pourra vous conseiller des anxiolytiques à court terme.

Si vous ne partez pas plus d’une semaine, il est préférable de laisser le chat chez lui. Un changement de territoire n’est jamais évident émotionnellement parlant. Une visite par jour pour changer la nourriture et l’eau, jouer quelques minutes, peut être suffisante.

Enfin, déposez à la pension le numéro de téléphone de votre vétérinaire, ainsi que le votre, au cas où il y ai un problème, celui ci sera plus rapidement réglé si vous êtes facilement joignable.

 

En alternative aux pensions, le site Prête moi ton chat vous propose de trouver près de chez vous, des personnes prêtes à garder votre chat chez eux, moyennent un revenu de 3€ par jour (sans compter les frais de nourriture). Votre chat pourra ainsi profiter de l’espace d’un vrai lieu de vie. Préférez tout de même des gardiens ayant déjà eu des chats, mais pas actuellement.