Votre chat à surement l’habitude de se promener dehors, le petit inconvénient, c’est qu’il vous ramène régulièrement une souris dans sa gueule, un oiseau mort, et autre bestioles sauvages. Ce n’est jamais agréable de retrouver un cadavre sur son tapis ou devant sa porte, mais contrairement à ce que vous pouvez penser, votre chat n’abandonne pas son dîner et ce n’est pas non plus pour vous embêter.

Mieux comprendre

Cela doit vous choquer de nourrir votre chat et de le voir ramener l’heure d’après une jolie proie à la maison. Mais rassurez vous, ce comportement n’a rien à voir avec la faim. Ne changer pas ses habitudes alimentaire car vous n’y pourrez rien, s’il le veux, il continuera. En réalité, il reproduit le comportement que sa mère à eu pour lui.
D’instinct, le chat est un chasseur. Même s’il est domestiqué, il doit entretenir ses réflexes et sa force. Son but est de se nourrir, certes, mais aussi de nourrir sa famille. En vous observant, il comprend que vous ne savez pas chasser, c’est donc un cadeau qu’il vous fait, afin de vous nourrir.

Ce comportement est typique des femelles stérilisées. N’ayant pas de porté à nourrir, elles chassent afin, premièrement, de sustenter le reste de la famille avec des proie mortes, et ensuite, de leur apprendre les techniques de chasse pour survivre grâce à des proies encore en vie.

La bonne réaction

De son point de vue, c’est un honneur que pense vous faire votre chat. Il s’est donné pour obtenir ce trophée, alors hors de question de le punir ! La moindre des choses serai d’accepter le cadeau, même si cela vous répugne. Vous pouvez le féliciter si vous le désirer. Le mieux serai de vous en débarrasser lorsqu’il ne sera plus présent dans la pièce.
Si vous voulez éviter de recevoir ce genre de cadeau, vous pouvez ajouter une petite clochette à son collier avant de le faire sortir. Ainsi, les oiseaux et les souris l’entendront arriver.

Sachez qu’un chat sauvage passe au moins 50% de son temps à chasser, alors qu’un chat bien nourri n’y passe que 15% de son temps. Par contre, un chat qui perd malheureusement son foyer sera tout de même capable de retrouver totalement ses instincts de chasseur, il pourra se nourrir convenablement sans la main de l’homme.