Tout comme nous, nos chiens risquent de tomber malade. Ces maladies peuvent être plus ou moins grave, pouvant parfois entraîner la mort. Afin d’éviter cette situation, la vaccination est nécessaire.

A quel moment ?

N’étant plus protégé par les anticorps de sa mère grâce à l’allaitement, le système immunitaire d’un chiot n’est pas encore capable de former suffisamment d’anticorps. Afin de lui apporter tout la protection nécessaire contre les maladies, l’injection d’un vaccin est le plus efficace.
Dès 7 à 8 semaines, une vaccination complète doit être effectué, elle est appelée CHPPILR.

La seule exception en terme de date concerne le vaccin contre la Parvovirose, maladie qui peut s’attraper dans les élevages, les pensions, et toutes situations où des chiens peuvent vivre en grand nombre ensemble. Ce vaccin se fait entre 5 et 6 semaines, donc faites attention à ce qu’il ai été fait avant d’acheter un chiot en élevage.

Par la suite, les rappels des vaccins doivent être fait tous les ans. En vieillissant, les défenses immunitaire des chiens sont plus faibles, il est donc important d’avoir ce suivi sur les années.

Pour quelles maladies ?

Certaines des maladies concernées par les vaccins canins sont en voix d’extinction, ceci dit, elles restent souvent mortelles, il faut donc savoir contre quoi vous devez armer votre chien.

  • La rage : Le vaccin est obligatoire à partir du moment où votre chien va se retrouver en contact avec d’autres animaux ou s’il doit quitter le pays. De plus, cette maladie est la seule transmissible du chien à l’homme, elle n’est donc pas à prendre à la légère. Une seule injection est nécessaire à 3 mois pour régler ce problème.
  • L’hépatite contagieuse canine : Heureusement, elle est de plus en plus rare. Les symptômes sont équivalents à ceux de l’hépatite virale de l’homme, avec des problèmes oculaires en plus.
  • La toux du chenil : Cette maladie provoque des toux violentes et très désagréables que l’on peut rencontrer dans les élevages et les pensions. D’ailleurs, ce vaccin est obligatoire pour faire garder son chien en pension.
  • La maladie de Carré : Elle est très contagieuse et peut s’attraper à tout âge. Si votre chien est atteint, vous pouvez observer de la fièvre, un écoulement nasal, des conjonctivites et une baisse d’appétit. Au fils du temps, la maladie va provoquer des tremblements, des diarrhées et des problèmes respiratoires. généralement, la mort est inévitable pour le chien atteint.
  • La leptospirose : Le chien subira l’agression d’une hépatite accompagnée d’une insuffisance rénale. La mort est généralement l’issue de cette maladie.
  • La piroplasmose : Cette maladie est transmise par les tiques. Si votre chien à l’occasion de se promener dans les forets ou les prairies, ce vaccin est très important. L’animal atteint sera fatigué, sans appétit, aura des vomissements. Il doit être rapidement pris en charge car la présence d’un parasite dans le sang va détruire les globules rouge, le chien risque alors de mourir de jaunisse ou d’urémie.
  • La parvovirose : C’est la présence de sang dans les diarrhées qui doit vous alerter. C’est une maladie souvent mortelle, souvent chez les chiots.

Afin d’éviter toutes ces maladies mortelles, pensez bien aux rappels des vaccins chez votre vétérinaire. Sachez qu’un vaccin n’est pas efficace si votre chien est déjà malade.